Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – C’est bien ce que l’on pensait, François Hollande, ne viendra pas demain (vendredi) en Corse pour évoquer un quelconque problème de la vie actuelle de l’île.

Cela a été affirmé, ce matin, à l’occasion du briefing, avec les services de communication de l’Elysée. Le président de la République viendra dans l’île pour parler uniquement de la Libération de la Corse, et essentiellement de cela. Il ne sera évoqué, à aucun moment, en tout cas dans les prises de positions officielles, ni des éventuelles évolutions institutionnelles de l’île, ni de la langue corse, ni même de tout autre problème qui nous intéresse aujourd’hui fortement. A l’occasion d’un déjeuner, dit républicain, François Hollande rencontrera les parlementaires de l’île, les présidents de l’assemblée de Corse et de l’Exécutif, et les associations de maires, des deux départements.

O surprise, il y aura quand même un représentant de la famille nationaliste à ce déjeuner. Le député européen, François Alfonsi – on ne pouvait pas faire autrement – sera également invité. Tout de même, à l’occasion de ce déjeuner, les élus, évidemment, ne vont pas manquer d’évoquer toutes ces questions. Et on se repliera donc vers eux, pour éventuellement, vous faire part de ce qu’il se pourrait être dit.

Le président de la République viendra dans l’île pour parler uniquement de la Libération de la Corse, et essentiellement de cela. Il ne sera évoqué, à aucun moment, en tout cas dans les prises de positions officielles, ni des éventuelles évolutions institutionnelles de l’île, ni de la langue corse, ni même de tout autre problème qui nous intéresse aujourd’hui fortement. Paul Giacobbi, lui, semble beaucoup plus nuancé.

Écoutons-le

[box type= »warning » align= »aligncenter » ]

En évoquant uniquement  la Libération de la #Corse de 1943, François Hollande, se refuse à parler de la Libération de la #Corse de 2013 par la voix de l’Assemblée de #Corse et de ses 46 élus qui ont fait le choix de la résistance comme en 1943.

Le temps viendra, où il faudra bien qu’il se mette en face des réalités de ce petit pays qui doit un jour étonner l’Europe… by @Lazezu  volontairement provocateur 🙂

[/box]

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

N’en déplaise à Jean Pierre Chevènement et son jacobinisme

Jean-Jacques Rousseau Du contrat social (1762) chapitre 10 livre II : « Il est encore en Europe un pays capable de législation; c’est l’île de Corse. La valeur et la constance avec laquelle ce brave peuple a su recouvrer et défendre sa liberté mériterait bien que quelque homme sage lui apprît à la conserver. J’ai quelque pressentiment qu’un jour cette petite île étonnera l’Europe. »

[/box]

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]