Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 25 avril 2018 à 14h03) Charles Pieri a de nouveau été placé en garde à vue au camps militaire de Borgu, dans le cadre de l’enquête sur la diffusion sur Facebook d’un message « injurieux » envers la veuve du préfet Erignac, qui lui serait attribué. Message publié sur facebook en février dernier lors de la venue du Président des Français en Corse.

Il avait été convoqué par les militaires français à Borgo ce matin. « Charles Pieri a donc été placé en garde à vue.

Alors que le 6 et 7 février le Président Macron venait claquer la porte des discussions et humilier les élus nationalistes, et tout un peuple par la même occasion, les réactions épidermiques ou politiques contre ce nouveau fait colonial se sont passées dans un silence assourdissant. Ou presque.

Soutien de Corsica Libera, Sulidarità, famille et amis à Charles et Christophe devant la prison d’Aiacciu en 2013

 

Une énième « affaire » diligentée et orchestrée par les apprentis sorciers, qui depuis des mois le stigmatise, trouve sur internet, l’occasion d’essayer de se débarrasser d’un militant politique. Avant même qu’une enquête est lieu, qu’un procès colonial se tienne, les loups hurlent à s’en faire péter les cordes vocales. Le procureur de la République d’Ajaccio avait alors ouvert l’enquête pour injures.

Le 13 février, le leader indépendantiste, est entendu en garde à vue à Ghisonaccia. Carlu Pieri était ressorti libre le soir même, sans avoir souhaité s’expliquer. Une perquisition avait aussi eu lieu au domicile de Carlu Pieri lors de laquelle son matériel informatique avait été saisi.

Carlu Pieri avait eu le soutien de l’Associu Sulidarità, et une litanie de communiqués contre les propos et contre un militant historique de la lutte de libération nationale.

Ce mercredi matin, une trentaine de militants de Corsica Libera selon Corse Matin, s’étaient réunis devant le camp militaire de Borgu en signe de soutien au leader indépendantiste.

#corse @sulidarita apporte son soutien à Charles Pieri

#Macron et ses amis en ont rêvé, ils l’ont fait : « Hurler avec les loups » #Demucrazia #TamantaFallata

#Corse @Corsica_Libera s’exprime sur la polémique médiatique autour d’un commentaire de Facebook #Demucrazia