Produit CORSU E RIBELLU

X

Vendredi dernier, 47134 élèves ont repris le chemin des écoles, collèges et lycées dans toute l’île. Une rentrée sous de bons auspices pour la deuxième académie de France (en termes de résultats).

L’occasion, pour le recteur, Michel Barat de livrer son analyse et d’évoquer, d’un point de vue général, la refondation souhaitée par le ministère qui débute cette année.

Comment s’est déroulée la rentrée scolaire 2013 ?

Tout s’est bien passé dans l’ensemble. Je tiens toutefois à exprimer un certain étonnement voire une totale incompréhension à propos de la situation observée dans le premier degré à Porto-Vecchio. Contrairement à certaines informations erronées qui ont circulé dans l’Extrême-Sud, je tiens à souligner que je n’ai procédé à aucune suppression de poste. En revanche, des réajustements ont été opérés eu égard aux évolutions d’effectifs relevées entre la prévision initiale et le constat. Ainsi, deux classes ont effectivement été retirées sur le niveau élémentaire (une à l’école Joseph Pietri et une autre à l’école Marie et Toussaint Marcellesi).

Ce, afin de permettre l’ouverture de deux nouvelles classes de maternelle (une à l’école Pifano et l’autre à l’école Funtana Vecchja). Cette décision me semble tout à fait pertinente et légitime dans la mesure où elle a pour effet de ramener les effectifs des maternelles de 30 à 25 élèves par classe. En parallèle, les écoles élémentaires touchées par des fermetures voient leurs effectifs augmenter de 21 à 23 élèves par classe, ce qui ne me paraît en rien scandaleux. Cette décision permet, en outre, de conserver un potentiel de remplacement en nette amélioration par rapport à l’année dernière (+3 postes). Enfin, la filière bilingue n’est pas concernée par les fermetures.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Journal De la Corse

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]