Breaking News

#corse #Corsica {EDITO} « La SNCM punie par Bruxelles » by @GhjacumuPetru

La SNCM punie par Bruxelles : une mesure d’équité de bon augure pour l’avenir mais un révélateur de la sclérose politique de la Corse !

Alors que la compagnie marseillaise n’en finit plus de disparaitre, la justice européenne a sanctionné la SNCM pour des subventions dites de « continuité territoriale » indûment perçues. Au-delà des arguties règlementaires ou juridiques qui seront développées par les uns et les autres avec le byzantinisme que nous leur reconnaissons volontiers, le caractère abrupt de la décision appelle quelques remarques.

Tout d’abord les Corses ne peuvent que se féliciter de voir affaiblir le mécanisme colonial mis en place par la gauche impérialiste des débuts de la IIIème République : Marseille et son port de commerce, « porte de l’Orient », y devenait la tête de pont de l’Empire français et cristallisait toutes les activités commerciales coloniales fondées sur les échanges inégaux.

Ce processus faisait du port phocéen l’un des grands ports mondiaux. La Corse faisait désormais partie du système en tant que colonie, dans l’acception que revêtait le terme à cette époque : Petru Rossi et Pierre Bartoli constataient dans « U Disturbu » le fait que les régimes qui gouvernèrent la France au XIXème siècle, avaient tout fait pour avantager le port de Marseille au détriment de la Corse, que consciemment ils considéraient comme une colonie. De même, nous renverrons le lecteur au remarquable ouvrage de Christian Mondoloni qui démontent avec une précision rigoureuse les rouages d’un mécanisme qui ruina la Corse en faisant la fortune de la future capitale de la région PACA.

Marseille a désormais perdu son rang de grand port. La ville a entamé un cycle de mutations qui en fait un grand centre de services et d’activités culturelles qui lui confère un indiscutable statut de grande cité euro-méditerranéenne. Demeurent cependant les vestiges de l’aventure coloniale et des différentes corporations qui en ont vécu. L’Assemblée de Corse, pour ce qui la concerne, ne saurait sacrifier sans se déconsidérer durablement, un secteur stratégique de l’économie à venir de la Corse, aux motifs que quelques emplois plus ou moins stables sont dévolus à des Corses.

L’épisode de la scandaleuse « privatisation » de 2005, démontre s’il en était besoin, que les intérêts corporatifs et les méthodes de gangsters des plus puissants l’emportent toujours sur l’égalité de traitement que les Corses étaient en droit d’attendre ! En fin de compte, et pour dire les choses simplement, la Corse n’a pas vocation à être la planche de salut des canards boiteux, et toutes les déclarations d’intention du ministre des transports ne changeront rien au sort de la SNCM. La Corse est aujourd’hui mise en demeure de construire les outils de sa future économie. A l’évidence, résoudre le problème des transports extérieurs est chose plus aisée que de repenser le système des communications à l’intérieur de la Corse et plus globalement de surmonter les obstacles d’une réforme institutionnelle profonde qui induisent de fait des rapports conflictuels aussi bien avec l’Etat qu’avec les politiques locaux.

Tout cela implique une démarche volontariste que Paul Giacobbi, tiraillé par ses soucis de majorité, ne saurait résoudre sans un accord avec toutes les forces de progrès. Mais il faudra que la classe politique montre autre chose que la coupable passivité, hormis les Nationalistes, dont elle a fait preuve à l’occasion de la crise de 2005. Dans une affaire qui réclame du courage politique et un discours sans ambigüité, les Naziunale devront s’abstenir de servir de supplétifs : leur rôle ne saurait se circonscrire à un strapontin au sein du futur exécutif mais bien d’assumer la part qui leur revient dans le gouvernement de la Corse…

Ghjacumu Petru

(…)

by @Lazezu

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Paroles de Corse
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: