Breaking News

#Corse – Les deux militants de Ghjuventù Indipendentista ressortent libres et sans charges

Selon Corsematin : Le mouvement Ghjuventù indipendentista a organisé ce lundi après-midi un rassemblement de protestation devant le camp militaire (gendarmerie) de Borgo où avaient été convoqués deux de ses militants. 

« Les forces répressives font leur rentrée » a indiqué l’un des jeunes militants qui s’étaient réunis dans le calme devant l’enceinte. « Après la convocation d’un de nos militant au camp militaire d’Asprettu la semaine dernière dans le cadre de l’enquête menée par la brigade de recherches de Corte sur les débordements ayant eu lieu à la suite d’un tractage devant la sous-préfecture de Corte le 12 mars dernier, cinq autres ont été contactés par la gendarmerie dont deux qui ont été convoqués au camp militaire de Borgu aujourd’hui. D’autres convocations devraient suivre. »

Billet d’humeur  informatif

« Plus de 107 heures de gardes à vue, sur seulement deux gardes à vues, trois convocations devant l’appareil répressif, un procès à venir » en seulement 5 mois, pour AnTò Colombani, militant d’A Ghjuventù Indipendentista. Si ce n’est pas de l’acharnement…

Mais il n’est pas le seul à cumuler ses heures de gardes à vue et d’auditions lors des convocations multiples. ils sont une dizaine de jeunes corses dans le collimateur de la police/justice, qui cherchent par tous les moyens, à mettre hors d »état de nuire, cette jeunesse un peu trop agitée. A essayer aussi de récupérer l’ADN l’empreinte génétique de ce peuple résistant. Valls l’a dit, nous sommes génétiquement, violent, ou terroriste, comme bien d’autres avant lui, en commençant par Liber Bou dans les années 70, en passant par « Ponia », Pasqua et Sarkozy…

Cette jeunesse qui a donc décidé lors de sa dernière Assemblée Générale de juillet 2013 d’occuper le terrain de la revendication, est depuis le mois d’Avril (voir les dates ci dessous) dans la ligne de mire, des Juges Anti Terroristes, de l’armée française et de la police, dite nationale.

En attendant, ce lundi 2 septembre sont convoqués deux militants de la Ghjuventù Indipendentista pour des incidents qui auraient eu lieu devant la Sous-Préfecture de Corti en Mars 2013. Convocations, interpellations, auditions, procès… Tant d’actions répressives qui ne feront que renforcer la détermination de la jeunesse Corse…

@Lazezu

Dimanche 1er septembre 2013

« A nouveaux la justice française s’attaque a la Ghjuventu indipendentista »

« En effet suite à la convocation d’un de nos militant (François Santoni, président de la G.I, NDLR) au camp militaire d’aspretu lundi dans le cadre du enquête menée par la brigade de recherche de Corte sur les débordement ayant eu lieux suite au tractage de la sous-préfecture de Corte le 12 mars 2013, cinq autres militants ont été contacté par la gendarmerie dont deux qui seront convoqués au camp militaire de Borgu ce lundi à 14h et 15h. D’autres convocations devraient suivre dans les jours à venir.

Nous appelons donc au rassemblent lundi 2 septembre2013 à 13h30 au camp militaire de Borgu »

A nostra cuscenza ghè RESISTENZA
Lotta ghjuventù l’avvene sì tù
Ghjuventù Indipendentista

 Précisions

Duii militanti di a Ghjuventù Indipendentista, Antea Perquis Ferrandi è Antò Colombani, so torna cunvucati luni per e baruffe accadute dop’à a nostra addunita di u 12 di marzu davant’à a sottu-prefettura di Corti per dumandà un statutu fiscale. Altri militanti seranu cunvucati dinù ind’e settimane à vene. À e rivindicazione di a ghjuventù corsa, a sola risposta di u statu culuniale hè a ripressione! Basta cusì! Chjamemu à l’addunita di sustegnu luni à u campu militare di U Borgu à partesi di 2ore di u dopu meziornu.

A nostra cuscenza ghjè RESISTENZA !
Lotta ghjuventù l’avvene sì tù !

Quelques dates de cet acharnement  ?

27 Novembre 2012 : Des jeunes corses relancent la Ghjuventù Indipendentista à Corti, et dans le reste de la corse.

4 avril 2013 : Interpellation de 4 militants de la Ghjuventù Indipendentista lors de l’occupation de la Sous-préfecture de Corti. Garde à vue sommaire, puis convocation le lendemain. François Santoni, Pierre Franceschi, Nicolas Battini et AnTò Colombani sont interpellés violemment par des gardes mobiles (gendarmes militaires). Le fait d’avoir parler Corse est une charge aggravante…

5 avril 2013 : convocation au camps militaire de Borgu des 4 militants interpellé la veille à Corti. Rassemblement organisé devant l’enceinte coloniale sans incidents. François Santoni, Pierre Franceschi, Nicolas Battini et AnTò Colombani ressortent libre mais passeront en procès

24 mai 2013 : Lors d’un affichage, 2 jeunes militants, 14 ans et 18 ans, sont interpellés par une patrouille de CRS… 3 heures d’audition. Nathan L. et Marc’Antò F.

27 mai 2013 : Convocation au commissariat des deux jeunes colleurs d’affiche, aucune suite ne sera donnée à cette affaire. Nathan L. et Marc’Antò F. ressortent libres

27 Mai 2013 au 1 er juin 2013 : Interpellation de 10 personnes, dont des militants de la Ghjuventù Indipendentista et la mère de l’un d’entre eux. 2 jeunes sont au final incarcéré, Nicolas Battini, 20 ans et Stephane Tomasini, 21 ans. Sont interpellés et relâchés au bout de 90h de garde à vue, Antò Colombani, Antea Perquis-Ferrandi, Ghjuva Francè Gandolfi, Marc’Andria Beuster.

Lundi 17 juin 2013 : 5 jeunes dont 4 militants et un sympathisant sont convoqués au camps militaire de Borgu, deux finissent en garde à vue pour une destruction d’un objet  à 123€ et le port d’un opinel le 5 avril dernier. L’un des 5 passant le bac, n’a pas pu se présenter et sera donc convoqué ultérieurement. Damien M., Florian G., Pasquà R., Julien M. et Marc’Antò F.

Mardi 18 juin 2013 : Interpellations de nouveau contre le mouvement de jeunes « Ghjuventù indipendentista », Matteu Torre, 19 ans et Dumenicu Anto Garsi. 19 ans,  pour selon les informations « Bombage mural » et par anticipation d’actes terroriste sait on jamais…  « dégradation de biens publics en relation avec une entreprise terroriste »

Lundi 24 juin 2013 : Convocation de deux jeunes, un militant et un sympathisant de la Ghjuventù Indipendentista. Marc’Antò F. et un autre jeune.

Reporté ! Mercredi 26 juin 2013 : Procès des 4 de la Sous-préfecture de Corti : François Santoni, Pierre Franceschi, Nicolas Battini et AnTo Colombani.

4 Juillet 2013 : convocation d’un militant de la Ghjuventù Indipendentista pour l’affichage du 24 mai. Nathan L. est ressorti libre de son audition et aucune charge n’a été retenue contre lui

Mercredi 21 Aout : Convocation de trois militants de la Ghjuventù Indipendentista pour refus d’ADN (Interpellés fin mai). Antò Colombani, Antea Perquis-Ferrandi, Ghjuva Francè Gandolfi,

Lundi 26 aout 2013 : Convocation de François Santoni, Président de Ghjuventù Indipendentista.

Lundi 2 septembre 2013 : Convocation de 5 militants Ghjuventù Indipendentista, dont deux ce lundi à 14h et 15h. Antea Perquis Ferrandi è Antò Colombani

9 octobre 2013 : Les 3 militants « Refus ADN » sont convoqués devant le Procureur de la République. Antò Colombani, Antea Perquis-Ferrandi, Ghjuva Francè Gandolfi,

Rappel historique dans ce dossier de presse

(…)

by @Lazezu  

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Paroles de Corse
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: