Breaking News

#Corse Statut de résident – Ghjuventù Indipendentista « Sò i corsi è solu i corsi ch’anu da sceglie u so destinu »

Quand on lit le journal en ces temps estivaux comme ce samedi 17 août, on croit tout bonnement rêver :

– Hubert SOUILLARD, un « citoyen français sans ascendance corse, résident sur le Continent et n’ayant aucun intérêt dans l’île » comme il se définit lui-même, se croit en droit de porter plainte contre Paul GIACOBBI, pas vraiment un indépendantiste convaincu, concernant ses propos sur le statut de résident. Sans nous attarder plus en avant sur l’incohérence et l’absurdité des motivations d’une telle plainte sur le fond (sa méconnaissance de la Corse dégoulinant de ses propos), on peut toutefois conseiller à cet individu de relire patiemment les règles de droit du pays si cher à ses yeux. En effet, M. SOUILLARD, malgré sa qualité d’ancien élu de la République diplômé de Sciences-Po, a tout simplement saisi le mauvais tribunal, et ce, en vertu de l’article 382 du Code de procédure pénale qu’il ferait mieux de relire. Nous espérons que son égo ne sera pas trop troublé de devoir recevoir une leçon de droit français par de jeunes indépendantistes corses.

– Vient le tour de Jean-François COPE qui, dans la lignée du bodybuildé Marcel FRANCISCI, nous récite sa leçon sur le statut de résident, qui pour lui aurait des conséquences désastreuses pour la Corse. Croyant pouvoir prendre les corses pour des ignorants comme au bon vieux temps des colonies, il assène ensuite, très sérieusement, qu’il faut effectivement lutter contre les dérives de la spéculation immobilière et le problème du logement en découlant. Par quels moyens ? Mystère… Il ne propose strictement rien, le néant.

La seule proposition cohérente existante et que nous soutenons depuis toujours reste et demeure celle permettant la création d’un statut de résident limitant l’accès à la propriété aux seuls résident corses et aux corses de la diaspora. Ce dispositif, n’est d’ailleurs pas, rappelons-le, une proposition de Paul GIACOBBI, mais bel et bien une proposition du mouvement national qui date de plusieurs années déjà.

Ces deux exemples sont significatifs de cette période estivale où des élus, anciens élus, pseudo-célébrités et autres intellectuels du dimanche qui revendiquent n’avoir aucun intérêt dans l’île, se permettent de venir donner la leçon au peuple corse et à ses élus, comme si nous avions besoin de leur avis pour concevoir le développement de cette île. Nous, Ghjuventù Indipendentista, ne tolérons plus cet insupportable diktat qui nous est imposé à longueur de pages dans les médias insulaires en cette période estivale où ces gens se rappelent subitement l’existence de notre pays.

Sò i corsi è solu i corsi ch’anu da sceglie u so destinu, è s’ellu ci vole à ramintalla torna à tutta sta ghjente chì ci disprezza dapoi più di 2 seculi, a faremu !

Lotta Ghjuventu l’avvene si tù !

A Nostra cunscenza ghjé resistenza !

GHJUVENTU INDIPENDENTISTA

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Paroles de Corse
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: