Produit CORSU E RIBELLU

X

On peut n’avoir rien à dire en politique et avoir les honneurs de Barbier sur la fameuse question corse. Il suffit d’être le neveu de Marcel Francisci « le vrai » comme dirait Mourinho, ami de Marcellin et pilier du gaullisme musclé.

Voilà que notre roi de la gonflette a décidé d’apporter ses obscures lumières au débat qui agite la Corse, débat qui au demeurant n’intéresse que les Corses, qui s’inquiètent de plus en plus pour leur avenir. Dans une interview d’une rare indigence parue dans l’Express du 9 août, dans un style anti gauche primaire « années 60 » que n’aurait pas renié son tonton, notre subtil politologue en devenir réussit l’exploit involontaire de se positionner dans l’opposition tout en affichant son accord avec le gouvernement Holland/Ayraut/Valls sur la question de la réforme institutionnelle. Gageons, pour reprendre son introuvable formule, qu’il n’a jamais eu à « choisir entre manger et se couper les ongles ».

« Le lien c’est la bêtise » dit-il. On ne le lui fait pas dire !

Ghjacumu Petru

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Paroles de Corse
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]