Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 21 avril 2018 à 18h01) Le Collectif Per u drittu à a Salute in Piaghja Urientale souhaite informer la population de l’état des discussions avec l’ARS de Corse après presque deux ans de travail.

En effet, la lenteur de l’ARS et la non transmission de certains éléments demandés depuis presque 2 ans et à plusieurs reprises oralement ces derniers temps amènent le Collectif PDSPU à s’interroger sur les raisons de cette situation et à écrire pour exprimer ses inquiétudes à l’ARS de Corse.


Voici la lettre: 

ARS de Corse

Direction Générale

À l’attention de M. Gilles BARSACQ

(Directeur Général de l’ARS de Corse)

À l’attention de Mme Anne Marie LHOSTIS

(En charge du suivi du dossier)

Références à rappeler : GB/CM/2018-015

ARS de Corse Quartier Saint Joseph – CS 13 003

20 700 Aiacciu Cedex 9

 

 Prunelli di Fium’Orbu, le 21 avril 2018

 Objet : réponse du Collectif « Per u Drittu à a Salute in Piaghja Urientale » au courrier de l’ARS de Corse en date du 12 février 2018

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous informer que, comme demandé dans votre courrier en date du 12 février 2018, l’Assemblée Générale constitutive de l’Association s’est tenue le 12 mars 2018.

Cette dernière a été nommée « Associu per u drittu à a a Salute in Piaghja » et intègre la totalité des membres du Collectif et des professionnels de santé du territoire qui le souhaiteront.

Des statuts ont été réalisés et déposés mi-avril.

Dès réception de l’inscription au journal officiel, nous vous en informerons pour que nous puissions établir la convention devant permettre de lancer le recrutement du coordonnateur de santé qui devra mettre en œuvre le projet de santé du territoire de la Plaine Orientale.

À ce sujet, nous vous prions de vous mettre en contact avec le trésorier de l’Association, M. Pierre ROSSINI, afin d’établir collégialement le profil du poste au plus près des besoins de notre population et de notre territoire. Ceci préalablement donc à l’appel à candidatures et la mise en place du jury car il nous semble indispensable de ne pas nous tromper sur ce recrutement afin de pouvoir réaliser nos objectifs communs.

Par contre, l’élaboration du PRS2 ayant bien avancée et devant bientôt entrer dans sa phase de consultations obligatoires, si ce n’est pas déjà fait, nous souhaitons vous faire part de nos vives inquiétudes concernant l’avenir des projets de notre territoire définis dans l’étude présentée par le CNEH.

En effet, si nous pouvons comprendre que nous ne soyons pas directement intégrés dans le dispositif d’élaboration de ce document stratégique pour l’avenir de la Santé à l’échelle de toute la Corse, nous étions tombés d’accord pour que vos services prennent attache avec notre collectif en ce qui concerne notre territoire afin de pouvoir valider ou amender la partie relative à la Plaine Orientale avant que ne commencent les consultations.

Or, à ce jour, et au vu de la lettre reçue le 12 février dernier, il nous semble que vos services n’ont pas l’intention d’échanger avec le Collectif sur ce point, ce qui nous amène à nous interroger sur ce que renfermera en définitive le PRS2 concernant la Plaine Orientale.

Cela porte notamment sur la question de l’inscription, comme convenu, d’une étude de faisabilité concernant l’implantation d’un Hôpital Public Local (conventionné avec le CHG de Bastia et les professionnels de santé ou structures du territoire), une fois les premiers éléments du projet de santé du territoire mis en œuvre. Et lorsque les premiers résultats du dispositif dont nous sommes convenus (petite unité de médecine, avec en complément une unité palliative et une unité de SSR gériatrique dans l’aile nord, étage 2 du centre RF) pourront être analysés. Etude ayant vocation à vérifier si la demande de soins de la population est satisfaite ou s’il est nécessaire de faire évoluer le dispositif.

Dans le respect du calendrier établi en commun, un dossier sera présenté à l’agrément en collaboration avec le CHG2B au dernier trimestre 2019 pour finaliser l’installation des trois modules définis ci-dessus, déterminer leurs conditions de fonctionnement et naturellement de leur prise en charge.

Il est acté que l’ensemble du moyen RF installé par ailleurs (biologie, interniste présent, pharmacie, hébergement…) apportera son soutien à l’opération.

En reconnaissant l’avancée considérable que représente cette réalisation au regard des attentes de la population, nous avons au surplus souhaité une inscription de principe d‘étude de faisabilité d‘une structure hospitalière autonome, sous la condition ci-dessus évoquée du constat de l’insuffisance éventuelle du nouveau moyen alloué, ainsi que l’inscription de l’ensemble des préconisations déclinées par l’étude du CNEH au PRS2, sur lesquelles nous étions tombés d’accord au mois de novembre dernier. Le Collectif a considéré qu’il s’agissait d’un ensemble de priorités dont l’absence au PRS2 ne pourrait en aucun cas nous satisfaire.

Comme nous vous l’avons exposé plusieurs fois, nous souhaitons établir une relation de confiance et une relation de travail pérenne et sereine avec l’ARS de Corse, mais pour cela il nous semble indispensable de respecter nos engagements mutuels. Vous avez pu constater qu’après des épisodes de forte tension et les inquiétudes on ne peut plus légitimes de la population, il a été finalement possible d’élaborer en commun un processus qui apparaît raisonnable et cohérent.

Au total et dans la prise en compte de tout ce qui précède, nous devons normalement pouvoir bénéficier d’un document stratégique, le PRS2, qui, une fois que les projets définis par notre schéma territorial de santé seront en place et opérationnels, soit assez souple pour nous permettre de travailler à l’amélioration de l’offre de santé globale en fonction des besoins de notre population et de notre territoire.

Dit autrement, il est indispensable que le PRS2 soit évolutif en fonction de réels besoins justifiés et non pas un carcan administratif interdisant toute amélioration de l’offre de soin en Plaine Orientale.

Pour toutes ces raisons, nous vous sollicitons par écrit ce jour pour que se tienne rapidement une réunion de travail avec l’ARS de Corse afin de pouvoir avancer sur toutes ces questions.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée.

Per U Cullettivu,

U so portavoce

Esteban Saldana