Produit CORSU E RIBELLU

X

Le nouveau préfet de Corse a officiellement pris ses fonctions. Après le traditionnel dépôt de gerbe au monument aux morts, c’est dans les jardins du palais Lantivy qu’il a reçu la presse.

En tenue, une gerbe de fleurs dans les mains. C’est par le traditionnel hommage aux morts, sur la place du Diamant à Ajaccio, que Christophe Mirmand a fait ses premiers pas officiels en tant que préfet de Corse, accompagné du président de l’assemblée territoriale Dominique Bucchini, du député Laurent Marcangeli et du maire d’Ajaccio Simon Renucci. Voilà pour la vitrine officielle. Mais pour en savoir un peu plus sur le nouveau représentant de l’État en Corse et sur sa feuille de route pour la région, rendez-vous a été pris dans les jardins du palais Lantivy avec les journalistes.

« Interlocuteur accessible à tous »

Là, sous une tonnelle blanche en compagnie de son épouse Catherine, l’homme a évoqué son parcours, les défis économiques et sociétaux qu’une région meurtrie lui impose de relever. Pour répondre à l’inquiétude – pour ne pas dire lassitude – d’une population qui, souvent, ne se fait plus guère d’illusions. Pour Christophe Mirmand, c’est par l’Ena que tout a commencé en 1986. Avant d’entrer dans la préfectorale deux ans plus tard. C’est aussi en tant qu’administrateur civil au ministère de l’intérieur que ce natif de Constantine en Algérie, en 1961, a gravi les échelons, alternant avec des postes de sous-préfet dans le Var ou secrétaire général de la préfecture de Haute-Garonne. Après sa titularisation en 2008, il devient secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l’action territoriale au ministère de l’intérieur. Puis préfet de Savoie en 2010. Christian Mirmand était en poste à Nice dans les Alpes-Maritimes avant de rejoindre la Corse. « J’ai la volonté de connaître l’île le plus rapidement possible »

(…)

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Paroles de Corse
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]