Produit CORSU E RIBELLU

X

Mais quel est ce fâcheux qui a eu l’idée lumineuse de faire une place a u Babbu dans la cité « impériale » ? Quoi qu’il en soit, voilà notre paternel maire mis en demeure de caser l’encombrante statue.

C’est qu’il faut faire attention à ne gêner personne. Gare au voisin sourcilleux, comme ce procureur qui ne voulait pas de cette cohabitation séditieuse, qui, même s’il ne le dit pas, pourrait servir de point de ralliement devant son tribunal ! « Même s’il s’était agi de De Gaulle » a-t-il dit sans rire, car un proc ça ne rit pas ! Lui le proc, il sait bien que les jeunes « De Gaulle connaît pas », et que même en Corse où le temps semble s’être arrêté, comme tout le reste d’ailleurs, le 18 juin, c’était il y a 73 ans …

Tandis que « Pascal » (comme ils disent) Paoli, les jeunes savent qu’il a « dérouillé » la meilleure armée germano-suisse du monde, en 1768 ! Mettre un tel monument devant le tribunal du peuple français, c’était de la provoc.

Le petit Simon l’a bien compris, il s’est empressé de devancer les désirs officiels, il lui a fallu caser l’encombrant grand homme : place des Cannes au milieu des dealers, ça manquait de dignité ; place Foch, il fallait virer un militaire français ; place du Diamant, Simon perdait la prochaine élection ; place Abbatucci, c’était rouvrir un vieux débat !

On peut imaginer dans quel océan de doutes s’est trouvé plongé notre édile… Il fallait quand même bien « lui » trouver une place, comme à « n’importe qui » ! On mit donc la statue, aussi encombrante que celle du Commandeur, à côté de la citadelle, afin que les automobilistes englués dans les embouteillages, puissent méditer entre deux débrayages…

En fin de compte, u nosciu merri aura trouvé le moyen de mettre la statue de Pasquale Paoli face à un monument génois que l’armée française habitait et qui a été enfin rendu à la ville. Grâce à qui ?

Risistenza o malizia cuzzanaccia, u nosciu merri hè piu forti chè Pasquale Paoli, ch’à missu i francesi fora di qualchi locu ! Un fattu è dui servizie !

Ghjacumu Petru

article du 9 juillet 2013

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Paroles de Corse
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]