« LA VIOLENCE TELLE QU’ELLE EST » {Edito} du Journal de la #Corse

Faisant fi de grands principes et de grands sentiments, la violence persiste et signe. Voilà bien longtemps qu’elle égrène son chapelet d’attentats en tous genres, de crimes et de délits qui alourdissent chaque année davantage les bilans, étalés, aux rentrées solennelles des cours de justice, par des magistrats en hermine qui font serment de les alléger.

Cette violence, devenue désormais monotone à force de répétition, s’incruste dans la société corse comme une verrue que l’on ne prendrait même plus la peine d’éradiquer, la considérant presque comme un mal nécessaire. La liste des assassinats en ce milieu de l’année 2013, met un nouveau point d’orgue au sinistre concert que les Corses se donnent à eux-mêmes depuis des siècles. Et ce n’est pas la première fois, ni, hélas, la dernière, qu’un avocat, un élu, un syndicaliste, un militant politique ou un citoyen ordinaire tombent sous les balles d’on ne sait quel justicier qui a des comptes à régler et les règle à sa manière, sans appel et sans pitié. C’est ainsi que ce petit pays d’à peine 300 000 habitants fait flamboyer au fronton de l’Europe d’incroyables records de criminalité. Placée « sous le sceau d’une violence barbare » comme l’avait dit naguère un président de l’assemblée territoriale, la Corse voit son image de marque se détériorer un peu plus au fil des crimes et délits. La violence donc entraîne dans son sillage de bien funèbres cortèges. On se réconfortera sans doute en ouvrant les livres d’histoire pour y constater que l’on s’étripait jadis beaucoup plus qu’aujourd’hui. Maigre consolation lorsqu’apparaît, aujourd’hui encore, une réelle carence de paix aussi évidente qu’au temps des luttes fratricides et des « guerres » de clocher. Manuel Valls, l’actuel ministre de l’Intérieur a fait hurler, l’autre jour, en déclarant que les Corses avaient une culture de la violence. Erreur, les Corses n’ont pas une culture de la violence. La violence ils l’ont dans le sang.

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: