X

La levée de l’occupation de l’agence régionale de la santé n’a rien résolu du problème de la qualité des soins en Corse. Avec un « protocole d’accord » qui n’a été signé par personne mais que le directeur de l’ARS a décidé d’appliquer malgré tout, le conflit reste entier. Et les locaux administratifs des établissements hospitaliers demeurent occupés.

Cinquante jours de grève. Le conflit, entamé par le STC, est passé par toutes les phases possibles. Négociations difficiles, divergences de vues entre syndicats, procès en référé pour exiger le départ des occupants, protocole jugé inacceptable par les représentants des personnels et appliqué unilatéralement par le représentant de l’État.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet