Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unit Naziunale, publié le 19 avril à 19h28) Moins de quatre mois auront suffi au monde agricole insulaire pour découvrir un style de Présidence en totale rupture avec les précédentes mandatures de l’ODARC.

Lionel Mortini, porté par des convictions qu’il martèle publiquement, affiche sans ambages une vision qui bouscule l’oligarchie agricole habituée à plus d’égards… la Région ayant depuis fort longtemps abandonné le pouvoir politique aux Dirigeants des Chambres d’Agricultures et des Filières.

Tout laisse à croire que le nouveau Président de l’ODARC a cette ferme volonté de ne plus désormais déléguer la Politique agricole aux structures qui s’en étaient emparées. Tout comme il prône un modèle productif, sans toutefois faire l’éloge du productivisme. Ces deux points sont essentiels dans la vision du Syndicat VIA CAMPAGNOLA pour l’agriculture insulaire.

« produce per campà, per nutrisce è per tramandà »

Nous souhaitons désormais que la mise en œuvre de la politique agricole Corse, soit en phase avec ce discours inédit et courageux. Ce, malgré les archaïsmes de la gouvernance agricole insulaire et les résistances au changement d’ors et déjà affichées.

Le modèle défendu depuis toujours et avec force par VIA CAMPAGNOLA est indéniablement en phase avec les attentes citoyennes. Nous prenons aujourd’hui le pari que l’agriculture paysanne qui souhaite « produce per campà, per nutrisce è per tramandà » aura avec le nouveau Président de l’ODARC, toute sa place dans le programme de l’actuelle mandature.

Via Campagnola