Produit CORSU E RIBELLU

X

(Rédaction d’Alta Frequenza) – Vous êtes très nombreux à nous demander pourquoi votre radio, Alta Frequenza, la radio régionale corse, n’a pas parlé du Tour de France sur ses ondes, et sur son site internet, durant ces trois jours. La fête étant terminée, et le Tour ayant à présent quitté nos rivages, une petite explication s’impose donc.

Alta Frequenza n’a pas participé à la fête, pour la simple raison que ses journalistes n’ont pas été invités à l’événement. Malgré de nombreuses sollicitations de nos services, nous n’avons jamais réussi à obtenir les fameuses accréditations pour pouvoir travailler. De là à dire qu’Alta Frequenza était franchement indésirable sur l’événement, il n’y a qu’un pas. Mais visiblement, nous n’avons pas été les seuls.

Dans ses colonnes, le Nouvel Obs titrait même « Tour de France 2013 : les Corses grands oubliés », évoquant notamment le traitement au rabais de la presse insulaire indépendante (nous confirmons), le village corse fantôme, parqué loin des lignes d’arrivée, ou même des élus squeezés. Après tout, il s’agissait du Tour de France, et non du Tour de Corse. Ceci explique peut-être cela…

La rédaction d’Alta Frequenza

Nous vous parlions hier dans un article de « l’envers du décor » du Tour de France en Corse, aujourd’hui il se confirme que le Tour de France a juste été un outil supplémentaire d’assimilation entre les mains de tenants de la colonisation en Corse.

A suivre sur corsicainfurmazione.org 

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]