X

Après deux années de travail, et quelques mois d’une interminable attente, la Corse s’apprête à vivre, ce week-end, l’événement sportif le plus important de son histoire. Avec la venue du prestigieux Tour de France cycliste, c’est une grande partie de la planète qui aura les yeux braqués sur l’île durant trois jours.

Trois étapes, l’une réservée aux sprinters, et les deux autres aux grimpeurs, de Porto-Vecchio à Calvi en passant par Bastia et Ajaccio. L’occasion de prendre le pouls à quelques heures du grand départ. Et d’évoquer les différents acteurs insulaires ayant contribué à la venue, pour la première fois de l’histoire, de la Grande Boucle dans l’île.

Moins de deux ans se sont écoulés depuis l’officialisation de la venue du Tour de France en Corse, le 6 décembre 2011. Une interminable attente. Un an et demi de conférences, réunions, comités, travaux, des dizaines d’acteurs impliqués, avec plus ou moins d’importance, pour faire de ces trois jours, l’événement le plus important depuis le bicentenaire de la naissance de Napoléon, le 15 août 1969, à Ajaccio.

Pierre Cangioni ouvre la route

On ne manquera pas, dans un premier temps, d’évoquer ce siècle « d’oubli » pour la seule région de France à n’avoir jamais accueilli, pour de maintes raisons, la prestigieuse « Grande Boucle : manque de moyens, de sécurité et surtout une question restée vaine durant bien des décennies : « Comment faire venir et surtout gérer 4000 personnes durant trois jours (un millier entre les sportifs et l’encadrement, 2300 journalistes, 200 TV, 700 médias). Une question à laquelle Pierre Cangioni, grand artisan de cette réussite, aujourd’hui loin des feux de la rampe, a, lui, planché. Le tour en Corse ?

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale
, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)