Produit CORSU E RIBELLU

X

L’impuissance est la caractéristique d’une société en crise. Privée du pouvoir de se gouverner, la Corse et ses personnalités reconnues s’inventent des semblants de moyens d’action.

Comme le préfet a sa commission routière, la CTC sa commission « violence », quelques Corses, des plus estimables, se sont regroupés en « collectif contre la violence ». A l’encontre du politiquement correct savamment distillé par tous les préfets présents et à venir, rien ne nous empêchera de penser que les mesures « anti infractions routières » ne mettront pas un terme aux accidents de la route en Corse.

Ce qui y mettra un terme, ce sera, comme chacun le sait, la construction d’un véritable réseau routier, digne du XXIème siècle. Comme le préfet pour les accidents de la route, tous ces « happy few » semblent confondre causes et effets : ce qui mettra fin à la violence criminelle qui appauvrit la Corse, enrichit quelques individus et préserve les intérêts de l’Etat, c’est la fin de la situation d’anarchie où se trouve notre pays.

C’est à cette situation qu’il faut mettre un terme, car elle est voulue par l’Etat qui peut tout et une caste de potentats locaux qui ne veulent rien ! Ou plutôt qui ne veulent rien d’autre que les attributs du pouvoir qu’ils se refusent obstinément à exercer !

Neuf longues années pour un Padduc destiné à 300 000 habitants, c’est quelque chose !

La morale n’a rien à voir là-dedans, il s’agit d’action politique : faudra-t-il enfin « renverser la table » pour que les Corses résolvent leurs problèmes, ils sont de plus en plus nombreux à le penser…

Ghacumu Petru

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale
, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]