X
La mort du Président Ruairí Ó Brádaigh (5 juin 2013 ) est une perte immense pour le peuple irlandais, pour lequel il a tant combattu et auquel il aura consacré toute sa vie. Il a été et restera un de ses responsables les plus éminents et les plus représentatifs de son combat. Il était venu plusieurs fois en Corse durant les années 80, où je l’avais rencontré. Je l’avais aussi rencontré plusieurs fois dans des colloques internationaux dans les années 80. Nous nous étions rencontrés ainsi que son frère en novembre 2008 à Dublin. Je présente mes condoléances émues à sa famille et à tous ses proches, mais aussi aux responsables et militants du Republican Sinn Fein et à tous les Républicains irlandais qui luttent pour la réunification de la République d’Irlande. Pierre Poggioli Photos Liberationirlande (juin 2013) IRA-ETA-FLNC : Trois mouvements armés en Europe (Pierre Poggioli-déc 2012) Ruairi O’Bradaigh : Extraits Jeune Volontaire de l’IRA dans les années 50, né de parents républicains ( père, conseiller municipal républicain, paralysé et invalide ayant été grièvement blessé par les Anglais en 1919 était décédé en 1943)  s’engage après la pendaison en 1940, de 2 jeunes volontaires de l’Ira en Angleterre (Barnes et McCormack). Ancien instituteur (Comté Rosemond) dirigeant politique et député (années 60). Président toujours réélu jusqu’en 1983, depuis la formation du Sinn Fein provisoire en 1970. Négociateur de la trêve en 1975 avec Londres, puis interdit de séjour en Grande-Bretagne, donc en Irlande du nord, dès la reprise des hostilités. Durant la campagne des frontières (1956-1959) Ruairi O’Bradaigh fait partie du «Conseil de l’Armée» qui enverra des «Colonnes volantes» à partir du Sud pour attaquer les forces de sécurité  au Nord. Son Unité «la colonne Teeling» frappe dans le Comté Fermanagh. Capturé au Sud, interné au camp militaire du Curragh, il s’évade en 1959 avec Daithi O’Conaill, futur vice-président du Sinn Fein (années 70-80). Cette campagne se cantonne aux régions frontalières, Belfast et Derry restant calmes. L’IRA se bat au nom du peuple irlandais, mais celui-ci se contente d’approuver, sans trop s’impliquer. Même si la campagne de l’IRA, menée à partir de la République d’Irlande, n’a guère d’influence sur le gouvernement et celui-ci n’a guère d’influence sur cette campagne, occupé à gérer les problèmes internes inhérents à toute coalition politique hétérogène, elle va embarrasser John Costello dont la faible majorité dépend du soutien des Républicains du Clann na Poblachta. Cette  coalition au

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet