Produit CORSU E RIBELLU

X

Lundi 24 juin à 8h00 du matin,  un militant et un sympathisant du mouvement Ghjuventù Indipendentista sont convoqués pour être auditionnés au camps militaire de Borgu. Déjà plus d’une vingtaine de personne de la G.I ou proches ont été dans le collimateur de la répression depuis deux mois. (voir détails en bas d’article).

L’un des deux avaient été convoqué la semaine dernière mais comme il passait ses épreuves du Bac, la convocation avait été repoussé. D’autres convocations pourraient avoir lieu dans la semaine.

[10h00] Marc’An Franceschi placé en garde à vue au camp militaire de Borgu, s’il l’est toujours dans la soirée, un rassemblement aura lieu à 19h, son co-convoqué à quant à lui été relâché

[13h30] Marc’An Franceschi a été relâché de sa garde à vue.

Procès « des 4 » reporté

La Ghjuventù Indipendentista, qui devait voir passer en procès le 26 juin prochain,  4 de ces militants pour occupation en langue corse de la Sous-préfecture de Corti, devra patienter encore un peu.

La justice vient de reporter à une date ultérieure, après le Tour de Fronce, le procès, ainsi il se pourrait qu’en plus des 4 déjà en procès, l’on puisse rajouter tous les autres dont les affaires ‘détecteur de porte cassé’ et « port d’un couteau suisse et associé » sont en cours d’élucidations…

Quelques dates  ?

27 Novembre 2012 : Des jeunes corses relancent la Ghjuventù Indipendentista à Corti, et dans le reste de la corse.

4 avril 2013 : Interpellation de 4 militants de la Ghjuventù Indipendentista lors de l’occupation de la Sous-préfecture de Corti. Garde à vue sommaire, puis convocation le lendemain. François Santoni, Pierre Franceschi, Nicolas Battini et AnTo Colombani sont interpellés violemment par des gardes mobiles (gendarmes militaires). Le fait d’avoir parler Corse est une charge aggravante…

5 avril 2013 : convocation au camps militaire de Borgu des 4 militants interpellé la veille à Corti. Rassemblement organisé devant l’enceinte coloniale sans incidents.

24 mai 2013 : Lors d’un affichage, 2 jeunes militants, 14 ans et 18 ans, sont interpellés par une patrouille de CRS… 3 heures d’audition

27 mai 2013 : Convocation au commissariat des deux jeunes colleurs d’affiche, aucune suite ne sera donnée à cette affaire.

27 Mai 2013 au 1 er juin 2013 : Interpellation de 10 personnes, dont des militants de la Ghjuventù Indipendentista et la mère de l’un d’entre eux. 2 jeunes sont au final incarcéré, Nicolas Battini, 20 ans et Stephane Tomasini, 21 ans. Sont interpellés et relachés au bout de 90h de garde à vue, Anto Colombani, Anthéa Perquis-Ferrandi, Ghjuva Francè Gandolfi, Marc’Andria Beuster.

Lundi 17 juin 2013 : 5 jeunes dont 4 militants et un sympathisant sont convoqués au camps militaire de Borgu, deux finissent en garde à vue pour une destruction d’un objet  à 123€ et le port d’un opinel le 5 avril dernier. L’un des 5 passant le bac, n’a pas pu se présenter et sera donc convoqué ultérieurement.

Mardi 18 juin 2013 : Interpellations de nouveau contre le mouvement de jeunes « Ghjuventù indipendentista », Matteu Torre, 19 ans Et Dumenicu Anto G. 19 ans,  pour selon les informations « Bombage mural » et par anticipation d’actes terroriste sait on jamais…  « dégradation de biens publics en relation avec une entreprise terroriste »

Lundi 24 juin 2013 : Convocation de deux jeunes, un militant et un sympathisant de la Ghjuventù Indipendentista

[highlight color= »eg. yellow, black »]Reporté ![/highlight] Mercredi 26 juin 2013 : Procès des 4 de la Sous-préfecture de Corti : François Santoni, Pierre Franceschi, Nicolas Battini et AnTo Colombani.

Rappel historique dans ce dossier de presse

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale
, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]