X

Le tribunal correctionnel d’Ajaccio a condamné vendredi dernier Christophe Ettori, le directeur sportif du GFC Ajaccio (National) à dix mois de prison avec sursis et trois ans d’interdiction de stade, pour violence à caractère raciste.

Christophe Ettori, condamné pour injures à caractère raciste et violence aggravée à caractère raciste en lien avec une manifestation sportive, a également écopé de 5.000 euros d’amende. Cette condamnation fait suite aux incidents survenus le 11 mai 2012 en marge d’un match de National à Ajaccio contre le Paris FC, lors duquel une altercation avait opposé le directeur sportif corse à deux membres du club parisien, l’entraîneur et un joueur. Un vif échange avait éclaté à la fin de la rencontre entre un joueur parisien et le directeur sportif qui avait proféré des injures racistes, dénoncées à l’époque par le Paris FC. Dans la foulée, Christophe Ettori avait décidé de suivre les Parisiens jusqu’à leur hôtel ajaccien, où une bagarre avait éclaté.

Du côté de la défense, cette condamnation est jugée comme « du n’importe quoi », en rappelant que Christophe Ettori a « déjà été sanctionné avec deux ans de retrait de terrain par la commission de discipline (de la ligue, ndlr) », selon les propos de Me Vanessa Fudali rapportés par Corse-Matin. Dans ses réquisitions, le ministère public, représenté par Julie Colin, avait requis douze mois de prison avec sursis, 5.000 euros d’amende, et cinq ans d’interdiction de stade. La défense a annoncé qu’elle ferait appel de la condamnation, rapporte le quotidien insulaire.

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale
s
ur France 3 CorseSur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)