Produit CORSU E RIBELLU

X

Quand nous serons bien vieux nous nous souviendrons sans nostalgie particulière de ce bon temps des colonies où la Corse était le sujet de conversation préféré des politiques français qui voulaient rassurer le populo.

La presse dite régionale, enfin notre quotidien unique et monopolistique, se fait un malin plaisir de nous annoncer les mondanités du moment. Départ et promotion d’un préfet ça se fête ! C’est ainsi que le préfet sortant a pu prononcer son auto dithyrambe et s’étaler avec un lyrisme généralement inconnu de la « préfectorale », dans un cadre champêtre et familial, avec la collaboration empressée des deux pisse-copie de service…

On peut néanmoins s’étonner de ce degré zéro du journalisme qui a pu laisser le sieur Strodza développer sa rhétorique malveillante sans la moindre question dérangeante. Comme disait quelqu’un, « les mensonges c’est comme les clous, plus on tape dessus, plus on les enfonce ».

Et ceux qui enfoncent ces sinistres clous en Corse depuis un demi-siècle, n’ont jamais eu à en répondre. Comment appelle-t-on déjà un pays sans justice et sans presse d’information indépendante du pouvoir ?

Ghjacumu Petru

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]