Produit CORSU E RIBELLU

X

« Si le chômage continue de croître, le budget social va exploser ». Et les crédits seront prélevés sur d’autres enveloppes, les routes, les associations, les aides aux communes. C’est ce que redoute le plus Joseph Castelli, le président du conseil général de Haute-Corse. Entretien.

Comment se porte financièrement le conseil général de la Haute-Corse, alors que les dotations de l’État ne cessent de baisser ?

Pas si mal que ça. Malgré l’érosion permanente des dotations de l’État et le contexte de crise économique qui nous fragilisent au même titre que tous les départements de France, nous maintenons le cap. Nous sommes une des rares collectivités à avoir réduit notre dette de 5 ME au cours des trois derniers exercices et dans son dernier rapport, la chambre régionale des comptes observe que notre département est en redressement constant depuis 2005.

La chambre régionale des comptes observe aussi que les personnels sont encore trop nombreux…

Sur un plan purement théorique son analyse est juste, mais dans la pratique elle est discutable au regard des spécificités de notre territoire. Nous avons des contraintes que les autres départements n’ont pas : les services de démoustication et d’assainissements des canaux de la Plaine orientale, les forestiers-sapeurs pour protéger les massifs, la gestion de la réserve naturelle et de tous les terrains du Conservatoire du littoral. Dès lors, faire la comparaison avec les ressources humaines d’autres départements de même strate, ce n’est pas très cohérent.

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]