Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 17 avril 2018 à 14h43) Face au Président de la République Française, lors d’une intervention sur le débat portant sur le futur de l’Europe au Parlement Européen, la Député Européenne du Groupe des Verts/Alliance libre européenne, Ana Maria Miranda Paz (Bloque Nacionalista Galego) a sortie un drapeau corse en soutien aux élus du gouvernement Simeoni.

Par son geste elle soutient l’émancipation de la Corse, et le combat démocratique des élus nationalistes.

Soutien à la Corse et à la Catalogne

En mars 2018 dernier, Ana Maria Miranda Paz (Bloque Nacionalista Galego) a demandé la reconnaissance du statut de prisonnier politique pour Oriol Junqueras, l’ex vice-Président du gouvernement Catalan.

En octobre 2017 dernier, le 22 octobre trois députés européens catalans – la socialiste Maria Badia, le nationaliste Ramon Tremosa et l’écolo-communiste Raül Romeva i Rueda – ainsi que par l’eurodéputée nationaliste galicienne Ana Miranda écrivent une lettre allarmiste à Viviane Reding, commissaire et vice-présidente de la Commission européenne. Ils sollicitent un appel public de l’UE contre le recours à la force militaire et vont jusqu’à envisager une suspension du droit de vote de l’Espagne au Conseil européen, l’organe communautaire suprême qui réunit les chefs d’État ou de gouvernement des 27 pays de l’UE.