X

Directeur du cabinet-conseil Géocodia, Guillaume Guidoni dresse un tableau gris foncé de la situation économique de la Corse. Une entrée en matière avant le club de l’éco réuni aujourd’hui à ce sujet

Quelle photographie faites-vous aujourd’hui de l’économie corse ?

La Corse connaît depuis près de 5 ans une crise larvée qui s’est accentuée sur les derniers trimestres. Le nombre de chômeurs n’a cessé de progresser, avec plus de 18 000 personnes en recherche active en avril dernier, et la grande précarité a suivi, touchant désormais près de 9 000 personnes dans l’île en cumulant RSA et chômage de longue durée. Fin 2012 et début 2013, le secteur privé a détruit des emplois. Tout porte à croire que la Corse est en récession économique, pour la première fois depuis le début des années 90.

Quels sont ses principaux handicaps ?

Son modèle économique est celui de l’« économie résidentielle ». Ce modèle se focalise sur le duo consommation-construction, avec la prépondérance de l’immobilier, du BTP et des secteurs axés sur la consommation des ménages ou des touristes. Il nécessite de capter de plus en plus de transferts ou de financements extérieurs pour alimenter son expansion. C’est ce qui pose problème désormais.

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)