Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 17 avril 2018 à 13h05) Depuis quelques jours, la circulation réglée comme une horloge suisse des trains en Corse pendant que la grève des cheminots de la SNCF engorge les gares continentales attire l’œil des curieux et des médias nationaux qui ne comprennent pas pourquoi les cheminots corses roulent.

Trois trains en partance de Bastia, Ajaccio et l’Ile-Rousse ont été retenus en gare en signe de soutien aux cheminots de la SNCF, mobilisés contre la réforme promise par le gouvernement.


Voici le texte de la conférence de presse :

Solidarité, Sulidarità

Nous entendons, par cet arrêt de travail symbolique, apporter notre soutien total aux cheminots de la SNCF en lutte pour la défense du service public ferroviaire et le maintien de leurs garantie statutaires.

Bien que le contexte Corse soit différent par le fait que la SNCF n’est pas notre employeur, que nous avons négocié notre propre statut directement avec la Collectivité de Corse, propriétaire du réseau, et autorité organisatrice et délégante nous ne pouvons qu’être naturellement solidaires avec les cheminots contre la privatisation du transport ferroviaire et ses conséquences néfastes.

En effet, seule l’intervention de la puissance publique à travers un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) peut assurer l’égalité d’accès à ce même service sur l’ensemble d’un territoire, garantir à ses agents un statut en adéquation avec leurs missions de service public par l’investissement dans les infrastructures et les matériels roulants, ainsi offrir à l’usager le niveau maximal de sécurité.

D’autre part, il est illusoire de la part de certains médias français totalement inféodés aux puissances d’argent et de pouvoir de se servir de l’exemple Corse, prétendument exportable, pour tenter d’affaiblir le combat des cheminots en France.

Les cheminots corses savent pertinemment situer ces problématiques dans un cadre plus large de convergences des luttes de tous les travailleurs et de leur unité. Il est évident aussi que si les directives Européennes ultra libérales devaient concerner la corse, nous saurions nous aussi nous y opposer pour maintenir et développer des services publics dignes de ce nom au service exclusif de l’intérêt général et du bien commun.

EVVIVA A LOTTA DI I TRAVAGLIADORI
EVVIVA A LIBERAZIONE SUCIALE

STC CFC


Revue de Presse

(France 3 Corse) (Alta Frequenza) (Corse Matin)