Produit CORSU E RIBELLU

X

Nouvelle étape bastiaise et celle-ci ne concerne pas le très médiatisé Tour de France. Il s’agit de l’enquête publique, ouverte du 7 au 26 juin 2013, concernant la démolition de 5 immeubles du quartier historique du Puntettu. L’association Salvemu u Puntettu mobilise la population en faveur de la restauration des bâtiments génois non insalubres.

L’association Salvemu u Puntettu rappelle :

« Du point de vue économique : Sur cette zone le projet coutera très cher. La démolition des 5 bâtiments sera nettement plus élevée que la réhabilitation des immeubles et pour quels avantages ? Quelques places de parking en plus et une perte de logements. Un cout dispendieux qui pèsera sur les finances publiques et sur les contribuables. A-t-on besoin de rappeler que nous sommes en situation de crise…

Du point de vue social : des habitants seront chassés de leur quartier. Une expropriation très douloureuse à envisager pour les habitants qui apprécient d’y vivre depuis des années. Mixité et « bien vivre ensemble » transmis depuis des générations seront anéantis. Pour quels avantages ? Un parking de 80 places et une résidence construite pour de nouveaux occupants qui auront les moyens de se payer les appartements avec vue imprenable sur l’Eglise St Jean Baptiste.

Que deviendront les propriétaires et habitants de ce quartier ? Déportés dans des HLM pour les non-imposables. Pour les autres, de l’état de propriétaires ils passeront à celui de locataires, car comment racheter un appartement avec les dédommagements prévus par la mairie ? (500 à 1400 euros le m2 alors qu’un appartement dans le quartier vient de se vendre à 3500 euros le m2)

Les bâtiments ne sont pas insalubres. Mis à part quelques cas très isolés et cela est prouvé par une expertise, locataires ou propriétaires occupent des appartements bien entretenus voir coquets.

Dans ces conditions, l’exclusion de leur appartement et de leur quartier historique représentera un choc dans la vie de ces habitants d’autant plus insupportable qu’ils ne comprennent pas l’intérêt général du projet. A cela s’ajoute l’angoisse de savoir comment ils vivront après la démolition et l’expropriation, car aucune considération pour ces problèmes psychologiques n’a été prise en compte à ce jour par la Mairie. La seule solidarité et le seul soutien vient du Comité de quartier du Puntettu créé en 2007 par les habitants et quelques conseillers municipaux qui s’opposent aux projets

Du point de vue environnemental : Y a-t-il eu une étude technique de faisabilité sur la construction du parking ? D’autre part, 2 parkings viennent d’être construits dans le centre ancien (marché et place d’armes), un troisième, à moins de 200m, la parking Gaudin de 300 places est prévu. Ne serait il pas judicieux de développer une politique de transport en commun, et inciter les gens à se libérer de leurs véhicules polluants et encombrants… surtout en centre ville ?

La suite sur le lien ci dessous :

Source

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]