Produit CORSU E RIBELLU

X

À La Poste, à Bastia, une grève s’achève à peine qu’une autre démarre. Samedi, la direction du groupement courrier de la Haute-Corse et les syndicats CGT et STC ont trouvé un terrain d’entente ce qui a mis fin au conflit social au bureau de Bastia Sud qui, depuis le 3 juin, empêchait la distribution du courrier et des colis dans les quartiers sud de la ville, à Furiani et à Biguglia.

Ce conflit portait sur la réorganisation du travail, c’est-à-dire des tournées des facteurs, sur les territoires desservis par ce bureau.

Un accord ayant été trouvé au sujet de la question des moyens de remplacement, pierre d’achoppement des négociations, les facteurs ont décidé de reprendre le travail mais il faudra quelques jours avant que puisse être écoulé le stock de plis et paquets en souffrance.

Ce conflit est terminé mais un autre a pris le relais, cette fois-ci au bureau principal de Bastia. Il a débuté hier matin et ce, pour une durée illimitée. « Depuis plusieurs années, les réorganisations s’y succèdent avec à chaque fois, des suppressions d’emploi très importantes ce qui a fortement dégradé les conditions de travail du personnel, indique la CGT, syndicat ayant lancé l’appel à la grève. Aujourd’hui, le manque de moyens de remplacement, l’arrêt des recrutements de CDD, les absences pour formation des agents, un volant de remplacement inexistant sont autant de facteurs qui aggravent la situation et rendent les relations de travail très tendues. »

« Il est encore prévu la suppression de trois emplois, s’inquiète la CGT. Le personnel s’oppose fermement à cette nouvelle réorganisation et rejette un diktat dont les modes de calcul ne prennent pas en compte les réalités du terrain. Le personnel demande ainsi l’arrêt de la nouvelle réorganisation, le maintien des emplois et de l’effectif, le maintien des positions de travail. »

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Il y aura grève mardi et mercredi dans les transports aériens et ce dans toute l’Europe. Cette journée d’action se fait dans le cadre d’un appel de la Fédération Européenne des Travailleurs des Transports et tend à lutter contre la politique de la commission européenne en matière de transports aériens. Les personnels d’une bonne dizaine de pays s’inquiètent, disons le mot directement, de la privatisation de certains services afin de mettre en concurrence des pans entiers de gestion de la navigation aérienne. En Corse, bien que le blocage total de l’île ne soit pas à craindre, il y aura quand même des perturbations. Ecoutez Antony Viguié, pour l’union syndicale CGT de l’aviation civile.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]