Produit CORSU E RIBELLU

X

Le fameux trepied énergétique adopté par l’Assemblée de Corse, en 2005, est en bonne voie. Mais les centrales thermiques fonctionnent toujours au fioul lourd. En attendant, à Lucciana, un passage au fioul léger à la rentrée, puis un passage au gaz en 2019/2020.

Mais l’arrivée du gaz à Ajaccio, et le remplacement du site du Vazzio, sont loin d’être réglés. C’est sûr, la Corse est loin d’être un exemple en manière énergétique. La vieille centrale thermique du Vazzio, qui pollue la région d’Ajaccio depuis 1979, continue à fonctionner au fioul lourd sans vraiment respecter les normes environnementales en vigueur. Même si des aménagements techniques installés ces dernières années ont limité la toxicité des fumées qu’elle rejette. Même chose dans la région de Lucciana, où une centrale fonctionne également au fioul lourd depuis des années, mais qui, après bien des débats, devrait passer au fioul léger à l’automne prochain. Tout cela alors que l’on ne sait toujours pas les effets qu’a eus cette pollution sur la population, des médecins affirmant cependant avoir constaté, dans les régions touchées, une augmentation des cancers thyroïdiens. Sans que cela ait pu, jusqu’à présent, être établi par une véritable étude épidémiologique.

Par ailleurs, il faudra sans doute attendre 2020 pour que la centrale de Lucciana fonctionne au gaz, comme cela est prévu, et sans doute quelques années de plus pour que le fameux gaz arrive à Ajaccio. Puisque le problème du passage du gazoduc de la région de Bastia à celle d’Ajaccio est loin d’être réglé. Comme n’est pas réglé, non plus, le problème du lieu d’implantation d’une nouvelle centrale au gaz dans la région ajaccienne. Sans oublier qu’en mai, le problème du financement de toutes ces opérations n’avait toujours pas été résolu. Même si les responsables de la Collectivité comptaient que la ministre de l’Environnement et de l’Energie, Delphine Batho, apporte une bonne nouvelle financière, lors de sa venue à Ajaccio, le 31 mai, à l’occasion du « salon énerg’île » organisé par la CTC (voir encadré). Cependant, le tableau n’est pas si noir que cela puisque, en matière d’énergie, si la Corse a pris du retard, elle semble maintenant sur la bonne voie. C’est en tout cas l’avis non seulement des responsables de l’Exécutif de l’Assemblée et du patron d’EDF (voir interview de Jacques-Thierry Monti) mais aussi des groupes d’opposition à l’Assemblée, notamment ceux qui avaient exprimé les préoccupations écologiques les plus fortes (voir interview de Fabienne Giovanini).

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]