X

Fustigé après le flop de l’affaire du Crédit agricole, le pôle économique financier de Bastia est renforcé, comme d’autres services de justice et de renseignements. Les bonnes intentions de l’Etat suffiront-elles à enrayer un crime déjà bien organisé en Corse ?

Dans la circulaire de politique pénale territoriale pour la Corse, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, a détaillé les principales priorités mises en oeuvre pour enrayer la criminalité. Un vaste programme dont les mesures, une fois effectives, devront aboutir à des résultats, donc des condamnations. Et pas seulement des mises en examen. On trouve ainsi dans la lutte contre la délinquance financière des renforts de services et de juridictions, dont le pôle économique et financier de Bastia.

Des postes en voie d’être pourvus : un juge d’instruction, un adjoint au procureur et un assistant spécialisé. De quoi développer ses activités, améliorer le suivi des dossiers et la coordination des moyens de renseignements ou encore de réduire les délais de procédure. Bref, « arrêter l’hémorragie », souligne le procureur de Bastia, Dominique Alzeari qui se dit « optimiste ». Ce renfort en moyens humains avait pourtant déjà été souligné comme hautement nécessaire dans un certain rapport remis en 2001 au ministre de la Justice de l’époque par Bernard Legras, alors procureur général de Bastia. Le dossier fort détaillé et bien renseigné n’avait pas été suivi d’effets alors même qu’il soulignait « le manque de constance » de l’Etat.

Créé dans la foulée d’un rétablissement de « l’Etat de droit » après l’assassinat du préfet Erignac, en 1998, le pôle financier existait donc depuis belle lurette. L’affaire du Crédit Agricole, restée dix ans à l’instruction pour détournement de subventions d’Etat, qui a généré un dossier de cent tomes, entrainé quarante mises en examen dont celles de deux préfets, s’est soldé par… un non-lieu général. « Instruction défectueuse des dossiers », a déclaré le parquet en 2008. Voilà de quoi donner du grain à moudre à ceux qui, depuis, taxent le pauvre pôle financier de « coquille vide ». Alors ?

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)