X

L’échec de l’appel d’offres sur la Délégation de service public (DSP) maritime oblige l’Assemblée de Corse (CTC) à renégocier de manière directe avec chaque compagnie. Les nationalistes modérés de Femu a Corsica ont mené la fronde de l’opposition contre le montant retenu comme base de ces négociations.

Estimant que la Corse doit maîtriser ses transports et défendre ses intérêts, ils ont imposé deux amendements. Explications, pour Corse Net Infos, de Gilles Simeoni, élu territorial et leader de Femu a Corsica.

– En quoi l’échec des négociations concernant l’appel d’offres de la DSP maritime vous-a-t-il surpris ?

– Le rapport, qui nous a été présenté, nous demandait de constater que l’appel d’offres était infructueux, ce que nous ne contestons pas. Nous avons exprimé notre surprise concernant la suite de la procédure, c’est-à-dire la négociation directe qui se faisait sur la base de 104 millions € par an. Le rapport précisait que la compagnie, qui avait soumissionné, exigeait 107 millions €. Aucun de ces deux chiffres ne nous paraît correspondre à la réalité de ce qui doit être payé par la CTC. Ils sont surévalués.

– Quel est, selon vous, le chiffre réel ?

– Le chiffre réel se calcule par rapport à l’ancien cahier des charges et à la restructuration de notre demande en matière de transports maritimes, exprimée dans le nouveau cahier des charges. Le schéma initial se composait d’un service de base coutant 75 millions €, d’un service complémentaire de 32 millions € et d’une aide sociale de 16 millions €. Ce qui faisait un total de 123 millions €. La suppression du service complémentaire et de l’aide sociale réduit le coût à environ 75 millions €.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)