Produit CORSU E RIBELLU

X

« Le seul statut qui vaille est celui qui règlera le handicap géographique (sic) de l’insularité, les transports, le coût de la vie, le prix de l’essence… » déclare Alex Alessandrini à Corse Matin du 9 juin dans une interview qui fera date.

Nous nous contenterons de lui conseiller de lire le remarquable essai de Christian Mondoloni : Corse, renaissance d’une nation. Au chapitre 3, l’auteur fait justice des poncifs qui parasitent le débat sur le développement de notre pays :

« Le fait insulaire est invoqué comme handicap fortement pénalisant. La surdétermination du fait physique pour expliquer l’absence de développement économique permet de nier les logiques de l’histoire…le fait insulaire a représenté un atout pour toutes les îles de la Méditerranée. Corse exceptée…l’échec ne peut être imputable qu’à la problématique politique. » p.51 et 52.

Le juge Thiel a reproché récemment aux nationalistes de mettre systématiquement en cause la responsabilité de l’Etat dans la situation de notre pays. Concédons-lui que l’Etat n’aurait pas pu ruiner la Corse sans la collaboration d’une caste de caporaux indignes ! Le débat à l’Assemblée de Corse, que Paris et ses bachagas corses veulent confiner à un rôle de chambre d’enregistrement, démontre au-delà de sa confusion apparente, que les lignes de fractures ne passent pas entre fausse gôche et fausse droite, mais bien entre les défenseurs du Peuple Corse et les héritiers des parasites qui jouissent d’une rente de situation depuis Ponte Novu !

Ghacumu Petru

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]