X

En réunion depuis ce jeudi matin, les élus de l’assemblée de Corse ont, une nouvelle fois, évoqué le statut de coofficialité. Répondant à une question de Jean-Guy Talamoni sur la signature de la charte de la langue corse, Paul Giacobbi a précisé qu’il « ne ne désarmait pas ».

Il s’est dit prêt à saisir des instances internationales pour faire appliquer le statut de coofficialité. « J’examinerai tous les recours sur le plan international, y compris la mise en évidence des contradictions de la France qui voudrait imposer, avec arrogance, à d’autres pays de faire vis-à-vis de leurs langues minoritaires ce qu’elle se refuse, elle, à faire pour ses propres langues minoritaires » a indiqué le président Giacobbi. Et d’ajouter : « Si la France était un pays normal, il n’y aurait pas difficulté… mais elle n’est pas un pays normal… Et a une sorte d’intolérance à la diversité et à l’identité de ses régions ». Plus d’informations dans l’édition de Corse-Matin du 7 juin

(…)

corsicainfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)