Produit CORSU E RIBELLU

X

Le Front de libération nationale de la Corse (FLNC) s’est dit prêt mardi à reprendre les armes pour que Paris reconnaisse les droits nationaux des Corses, au deuxième jour de la visite du ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans l’île.

Generazione76Dans un communiqué transmis à un organe de presse, l’organisation dénonce « l’attitude ultra jacobine de la France ». Lundi, Manuel Valls a rejeté l’officialisation de la langue corse aux côtés du français, une mesure souhaitée par l’Assemblée de Corse le 17 mai. Le FLNC a revendiqué en 2012 des attentats contre des enseignes de la grande distribution et des résidences secondaires.

Dans ce communiqué adressé à la rédaction de RCFM, cette organisation clandestine qui n’a jamais revendiqué d’attentats jusqu’à présent, menace de « reprendre les armes » si l’Etat français »poursuit son rôle actif dans la destruction » du peuple corse. »Jamais, écrit-il, nous n’avons connu un tel chaos, citant le poids de la voyoucratie dans l’ile, instrumentalisée par l’Etat pour combattre le nationalisme.

« La France reste à ce jour un Etat colonisateur, et les élus corses, étant pour la plupart spectateurs ou complices ».

« Soit l’Etat français prend la mesure de l’effet désastreux de sa gestion de la Corse depuis deux siècles et demi et il en tire toutes les conséquences, soit il poursuit son rôle actif dans la destruction de notre peuple, et dans ce cas, nous reprendrons les armes pour que la France reconnaisse nos droits nationaux »

Communiqué à lire en une de notre site

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunales
ur France 3 CorseSur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]