Produit CORSU E RIBELLU

X

Une délégation composée de Julia SANGUINETTI, secrétaire régionale d’Europe Écologie les Verts et de Dominique LANFRANCHI, président de l’association A SENTINELLA a été reçue ce vendredi à la préfecture d’AJACCIO par Delphine BATHO, ministre de l écologie, du développement durable et de l’énergie. A cette occasion, un certain nombre de sujets concernant la Corse et relevant de son ministère ont été évoqués.

Cette entrevue s’étant déroulée dans un climat de confiance, la délégation à évoqué le futur démarrage de la centrale de LUCCIANA au fioul léger, sa future alimentation au gaz naturel, la réalisation du projet CYRENNEE et l’alimentation de la future centrale d’AJACCIO au gaz naturel. La ministre nous a affirmé sa volonté d’alimenter la Corse en GNL. Concernant la nouvelle centrale de LUCCIANA, Elle s’est engagée d’une part, à modifier la Programmation pluriannuelle des investissements en y faisant figurer expressément le fioul léger et d’autre part, à annuler l’arrêté préfectoral autorisant le démarrage au fioul lourd pour y substituer un nouvel arrêté autorisant le démarrage au fioul léger.

Concernant l’alimentation de la Corse en gaz naturel, la ministre s’est engagée à La mise en œuvre d’une barge sur la côte orientale destinée à permettre l’alimentation en Gaz naturel Liquéfié de la Centrale de LUCCIANA ainsi que la réalisation d’un mini gazoduc, le projet CYRENEE, destiné à acheminer le gaz naturel jusqu’à la région d’AJACCIO afin d’y desservir la future centrale. La ministre a assuré que l’ensemble du projet de Gaz Naturel Liquéfié serait achevé et opérationnel en 2019 .Bien que de nombreux projets en matière énergétique ont été annoncés par le passé et n ont jamais vu le jour tel le Gazoduc en 1990 ou le GALSI en 2010 et que le projet de gaz naturel liquéfié ne fasse encore l’objet d’aucun financement ni d’un calendrier de réalisation, La délégation a perçu une réelle volonté de Delphine BATHO de réaliser ce projet. Nous resterons néanmoins très attentifs quant à son évolution dans les mois qui viennent.

Le problème posé par l’amiante en HAUTE CORSE a été également évoqué en alertant la Ministre sur les dangers des chantiers de constructions sur les sols amiantifieres. Prenant pour exemple le chantier actuellement en cours sur la ville de BASTIA, il a été demandé que son ministère se penche attentivement sur les risques encourus par les populations, notamment en veillant à l’application stricte des normes de sécurité. La délégation a également abordé les projets privés de traitements des déchets et les risques qui en découlent:spéculation foncière, potentielles filières de blanchiment d’argent, perte de la qualité environnementale.

Par ailleurs, La délégation à mis particulièrement l’accent sur la nécessité de préserver les terres agricoles, évoqué les pressions foncières et immobilières qui pèsent sur le littoral et demandé la poursuite active de la délimitation du domaine public maritime qui est encore aléatoire le long du littoral et source de conflit en matière d’aménagement.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]