X

Invitée de Cuntrastru, Emmanuelle de Gentili a abordé tous les sujets d’actualité : la visite de Manuel Valls, les municipales, la crise et la construction d’un projet pour la Corse. 

La conseillère exécutive, présidente de l’office hydraulique, secrétaire nationale du PS et de la fédération corse, était l’invitée, hier soir, de l’émission de France 3 Corse ViaStella, Cuntrastu, en partenariat avec Corse-Matin et RCFM.

Sans notes ni langue de bois, Emmanuelle de Gentili n’a éludé aucune question : de la « culture corse de la violence» de Manuel Valls à la réforme constitutionnelle en passant par le développement économique de l’île et les prochaines municipales de Bastia.

Sans excuser le ministre de l’Intérieur, Emmanuelle De Gentili estime que Manuel Valls« veut nous sensibiliser à la réalité. Le taux de criminalité est trop important dans l’île. De Paris, la situation demeure assez illisible en Corse où la violence ne fait que s’accentuer. On attend du gouvernement qu’il inverse en quelques mois une tendance qui règne depuis trente ans… En revanche, les visites successives montrent l’attachement du ministre de l’Intérieur à la Corse et à cette problématique de la violence. J’espère qu’il y aura des résultats ».

Pour la conseillère exécutive, ce climat « conditionne notre avenir et la situation nécessite une prise de conscience forte. Il faut une politique très claire de condamnation et d’actions. Manuel Valls a engagé les moyens nécessaires dans la police. Je reste confiante ».

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)