Produit CORSU E RIBELLU

X

Paul-Marie Bartoli maire de Propriano et président de l’Office des transports a décidé de réagir, et de s’expliquer, lors d’une conférence de presse, sur le contentieux électoral portant sur ses comptes de campagne qui l’a rendu inéligible pour une année.

« On a voulu me mettre hors jeu politiquement, mais je suis maire, président de l’Office des Transports et Conseiller Exécutif et je le resterai. Je veux convaincre l’opinion publique « qu’on » a apporté des éléments à la commission, et qu’elle a été influencée.

 « Les comptes de campagne, tenus par Gérard Mari, lors des dernières législatives, ont été transmis dans les délais, le 12 août, après avoir été validés par un expert comptable », assure le maire de Propriano. « Ils étaient accompagnés de tous les justificatifs demandés. Mais depuis le contradictoire posté le 4 décembre et arrivé le 7, tout n’a été que lenteur, refus de délais et perte de temps. » Au final, le seul grief retenu, une somme de 10 000 euros émanant du compte de la tante de Paul-Marie Bartoli, dont il est le gestionnaire depuis 30 ans et pour lequel il a reçu procuration.

Début février, la commission, bien qu’ayant reconnu la procuration, déclare que le maire de Propriano aurait bénéficié du don d’un tiers, supérieur à 4 600 euros et que ce n’était donc pas un apport personnel mais le don d’une personne physique.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Un jour de plus et les prisonniers politiques n’ont toujours pas été libérés, ni rapprochés d’ailleurs

[countup date=1996/04/16] [timer] [before]![/countup]