X

Un rassemblement de soutien a réuni 350 personnes samedi 1er juin devant les locaux d’une société de BTP à Evisa en Corse-du-Sud, visée par un incendie criminel dans la nuit du 9 au 10 mars dernier. L’entrepreneur avait alors ouvertement dénoncé des tentatives d’intimidations et de rackets.

Des personnalités du monde artistique, intellectuel et de la société civile, se sont réunies samedi à Evisa pour apporter leur soutien à la famille de Jean-Jacques Ceccaldi. Cecollectif de soutien organisait un débat public pour dénoncer « les agissements de ceux qui veulent prospérer sur le travail d’autrui ».

350 personnes se sont ainsi rassemblées devant les locaux reconstruits de la société de BTP pour « peser sur ceux qui ont la responsabilité de traduire en actes concrets, ce qu’ils nomment à longueur d’année +l’Etat de droit+ ».

« Il est important d’être au côté de ceux qui osent dénoncer de tels actes et qui démontrent qu’il n’y a pas d’omerta en Corse », a déclaré  dans un communiqué André Paccou, porte-parole de la Ligue des Droits de l’Homme Corse, « Il n’y a pas de fatalité mais la nécessité pour les citoyennes et les citoyens d’agir lorsqu’il s’agit de défendre les libertés ».

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Un jour de plus et les prisonniers politiques n’ont toujours pas été libérés, ni rapprochés d’ailleurs

[countup date=1996/04/16] [timer] [before]![/countup]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)