Produit CORSU E RIBELLU

X

Après l’attentat qui a visé le 26 mai l’unité policière du GIR (Groupe d’Intervention Régional) à Ajaccio (Corse-du-Sud), aucune piste n’est privilégiée et l’enquête s’annonce difficile. Le site était bien placé sous vidéo-surveillance, mais les caméras étaient défectueuses « faute de moyens ».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU