X
Le racisme anti-corse est une constante de la vie politique en France ; sans remonter à 1870 où il s’était déchaîné après la défaite de Sedan parce que Napoleon III était au pouvoir, ou encore, en 1998, après l’assassinat du Préfet Erignac où de grands media s’y étaient adonnés de manière inqualifiable -Antoine Albertini, journaliste a compilé un brillant florilège- le racisme est omniprésent actuellement quand l’Express, Libération, RTL notamment et tant d’autres, stigmatisent la Corse.  L’exemple vient d’en haut et est contagieux parce que Manuels Vals, Ministre de l’Intérieur , incrimine tous les Corses avec une fumeuse « omertà », avec l’inclusion de la violence dans la culture corse, avec des choix politiques contestables- refus méprisant de toute réforme profonde que la Corse attend -, avec des attitudes où l’intolérance le dispute au rejet. Hier, il a atteint le summum, à l’Assemblée nationale, avec une réponse violente, sectaire, sommaire, raciste au député de l’UMP Laurent Marcangeli, exerçant son droit normal d’interpellation . Blessé, révolté, j’aurais la tentation de répondre sur le même registre aux racistes anti-corses : * La France, a été un adepte de l’esclavage et un chantre du colonialisme,- elle s’autoproclame la patrie des Droits de l’Homme- avec leurs cortèges séculaires de spoliations, de violences , de tortures, d’assassinats. La France, qui s’est imposée en Corse par les armes, en 1769, n’a pas dérogé à ces pratiques funestes. * La France dont l’honneur a été sauvé par le Général de Gaulle et la Résistance, s’est effondrée face au nazisme, vautrée dans la collaboration, déshonorée dans la dénonciation des juifs – la Corse, irréprochable, n’a pas encouru cet opprobre- * La France est un Pays où règnent la corruption( Transparency international), les atteintes aux droits de l’Homme,- notamment dans la Justice et un régime scandaleux dans les prisons-, les violences, le trafic de drogue, générateur de règlements de comptes qui s’étalent quotidiennement à la Une des journaux. Certaines de ces affirmations sont exactes pour partie mais, partisan de la de la démocratie, de la paix, du dialogue, je refuse de stigmatiser tout le peuple français et de répondre au racisme par le racisme. J’incite vivement mes compatriotes et en particulier les jeunes à suivre cette voie de la mesure et du dialogue. Tous les peuples ont leurs problèmes, leurs difficultés, leurs héros, leurs traitres, les pages sombres de leur histoire nationale. Monsieur le Président de la République, vous

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet