#corse Municipales, Emile Zuccarelli renonce à se présenter en 2014 (Revue de Presse et REACTIONS)

(France3Corse) Dans une lettre distribuée aux bastiais dans la nuit de mardi à mercredi (21-22 mai), le maire de Bastia (Haute-Corse) Emile Zuccarelli a annoncé ne pas se porter candidat à sa propre succession pour les municipales de 2014, comme France 3 Corse ViaStella l’avait annoncé le mois dernier.« A 73 ans, j’ai décidé de ne pas vous demander, en mars 2014, le renouvellement de mon mandat de maire » a indiqué l’actuel premier magistrat de la ville de Bastia dans un courrier de deux pages adressé aux bastiais, le 21 mai. « Il appartiendra aux instances de mon parti, le parti Radical de gauche, de désigner ceux et celles qui porteront ses couleurs lors de la prochaine échéance » a expliqué Emile Zuccarelli, indiquant vouloir assumer ses fonctions jusqu’au bout de sa mandature. Emile Zuccarelli est maire de Bastia depuis 1989, date à laquelle il succède à son père Jean Zuccarelli. Il a été réélu sans discontinuité depuis.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) –  Il s’agissait d’un secret de polichinelle depuis quelques semaines, mais cette fois-ci, l’information est confirmée par le principal intéressé. Emile Zuccarelli, maire de Bastia depuis mars 1989, où il avait succédé à son père, Jean, ne sera pas candidat à sa propre succession. Après un quart de siècle aux commandes de la ville de Bastia, où il aura été aussi député de jusqu’en 1992, puis de 1993 jusqu’en 2007, et même ministre des Postes et des Télécommunications de 1992 à 1993, puis ministre de la Fonction Publique de 1997 à 2000, Emile Zuccarelli se sent prêt à passer la main. Celui-ci, fier de son bilan, explique dans une lettre envoyée à tous les bastiais, que “les principes qui [l’ont] toujours guidé [le] conduisent à se tourner vers l’avenir” et que cette décision ”difficile” est commandée par son “attachement à Bastia”. La bataille pour sa succession, à gauche, sera rude, entre son fils, Jean Zuccarelli, et celui que beaucoup ont longtemps considéré comme son fils spirituel et son successeur désigné, François Tatti. Emile Zuccarelli ne manque pas d’ailleurs de préciser qu’il apportera tout son soutien à “l’équipe renouvelée qui sera constituée” par le candidat désigné par le Parti Radical de Gauche et son union probable, comme le veut l’habitude, avec le Parti Socialiste et le Parti Communiste.

Après l’annonce d’Emile Zuccarelli de mettre un terme à ses fonctions en mars 2014, les réactions sont multiples.

Pour Jean-Guy Talamoni (Corsica Libera), « c’est une bonne nouvelle »…

Pour Gilles Simeoni (Inseme per Bastia), « le système qu’il incarne est arrive à bout de souffle ».

Invité de la rédaction d’RCFM ce Jeudi, Alexandre Alessandrini revient sur l’annonce d’Emile Zuccarelli. Le président de la fédération du PRG de Haute-Corse évoque également l’avenir et la prochaine investiture. A.Alessandrini répond aux questions de Patrick Vinciguerra.

Article complémentaires de Corse Net Infos

(…)

Corsicainfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et/ou suite de l’article  : 

sur Corse Matinsur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux, des blogs politiques

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: