Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 13 avril 2018 à 14h13) Bien qu’il n’y ai aucun intérêt pour les agriculteurs que nous rentrions dans la guerre des communiques de « chapelle » il nous parait, par contre, nécessaire de torde le coup à quelques contre vérités au sujet de la sécheresse.

Nous nous félicitons que nos mesures soient allègrement récupérées par la CDA et les syndicats afférents!!!

La mesure sécheresse relative aux matériels a bien été une mesure … obtenue grâce aux syndicats Mossa Paisana et Via Campagnola qui se sont mobilisés en occupant l’ODARC et l’office hydraulique le 29 juin 2016 .

#Corse hier, Occupation de direction de la MSA par le syndicat Mossa Paisana

Occupation qui avait débouché sur une réunion avec entre autres, le président de l’ODARC qui avait pris en compte nos revendications relatives aux mesures abreuvement et qui furent validées en comité sécheresse.

commandez en ligne vos produits « Corsu è Ribellu » du siècle dernier

Car, en hommes et femmes en lien avec la terre qui nous nourri avions compris la gravité de la situation .

La CDA n’a joué qu’un rôle de « boite aux lettres » centralisatrice des demandes de mesures sur ordre express du secrétaire général de la préfecture. Nous le savons nous y étions.

Connivences?

Comble de l’amateurisme et d’un manque de compétences flagrants ceux la mêmes qui se récupèrent le travail d’autrui avaient brillé par leur bêtise dans un article de corse matin, fin septembre, confondant ODARC et banque agricole dénonçant la pseudo faiblesse du dispositif et, je le rappelle, fin septembre donc bien après la bataille.

Nous tenions à rétablir la vérité sur ce qui nous semble important au vu de la responsabilité qu une institution a envers ses ressortissants ,et pas se contenter d’une basse récupération du travail d’autrui lorsque manquent les compétences.

L’agricultura a nostra primura
MOSSA PAISANA
13 avril 2018