Produit CORSU E RIBELLU

X

C’est sous haute surveillance policière que Guy Orsoni, interpellé le 11 mars dernier à Madrid après une cavale d’un an et neuf mois, est arrivé hier matin dans les locaux de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille où il devait être présenté devant… quatre juges d’instruction. Trois de ces magistrats sont en charge d’informations judiciaires ouvertes pour assassinat (ceux en 2009 de Thierry Castola, Sabri Brahimi, Jean-Noël Dettori et Nicolas Salini), le quatrième instruisant le dossier sur la tentative d’assassinat dont a été victime le 22 juin 2010 Francis Castola (voir notre précédente édition).

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU