Breaking News

Corse – Vincent Carlotti : « Bataille de chiffonniers à l’Assemblée de Corse »

Selon le quotidien Corse Matin de ce jour, les élus de la majorité territoriale  à l’assemblée de Corse de sont disputés comme des chiffonniers sur un sujet qui n’en vaut vraiment pas la peine, l’implantation du siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse.

La précédente assemblée de Corse s’était, il est vrai, distinguée quant à elle par une homérique dispute pour donner un nom au dernier ferry mis à l’eau par la SNCM !

Cela promet de sérieux  crépage de chignons lorsque viendront en discussion les sujets les plus brulants comme la réforme institutionnelle, la question foncière ou la politique de transport, et, en tout état  de cause cela donne de cette majorité, et plus généralement de l’assemblée d’ailleurs une image déplorable.

Cela éclaire d’un jour cru la véritable nature des ” groupes politiques” qui composent la majorité. Mis à part le front de gauche de Dominique BUCCHINI dont la liste est pour l’essentiel composée de militants politiques, la composition des autres ne pouvait conduire qu’à ce piètre spectacle.

Ce qu’on appelle groupes politiques, il faut le dire franchement, ne sont en fait que des groupes d’intérêt locaux cornaqués par un leader politique dans lequel ils se reconnaissent, et auxquels ils reconnaissent assez d’influence pour servir la leur.

La liste de Paul GIACOBBI, par exemple, comptait 41 élu cantonaux ou municipaux, dont un important contingent d’élus se réclamant au plan national  de la droite libérale, sur 51 candidats. Il s’agissait d’engranger le maximum de voix possibles et peut importait ce qu’il pourrait en résulter par la suite.

Quand on embarque autant d’élus locaux sur une liste d’une assemblée dont le caractère politique est pourtant avéré, il ne faut pas s’étonner qu’à la première décision qui pourrait mettre en cause au près de leurs electeurs la défense de leur pré carré, ils partent dans tous les sens.

Si l’on ajoute à cela les bisbilles historiques, et parfois hystériques, entre bastiais et ajacciens, le spectacle, à défaut du résultat est garanti.

Le Club politique “La Gauche Autonomiste” avait diffusé, il y a quelques jours un communiqué..prémonitoire, que je livre à votre appréciation.

Rendez vous donc le 27 juillet a fini par décider un Paul GIACOBBI sans doute excédé. Pas très glorieux…

Source

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: