Produit CORSU E RIBELLU

X

L’Assemblée de Corse a voté, avec 36 suffrages, 10 non-participation et quatre absences, donc 70% des élus, en faveur de la co-officialité de la langue corse. Or Valls, Ministre de l’Intérieur, récidiviste, suivi par JM Ayrault, premier Ministre et MR François Hollande, Président de la République ont fait connaitre fermement leur opposition à toute évolution institutionnelle de la Corse.

Hic : la co-officialité implique cette réforme et plus encore la révision de la Constitution Française. Positions apparemment inconciliables donc conflit inévitable. A moins que, comme en Octobre 1988, l’Etat refuse la reconnaissance du peuple corse qui avait été votée à une large majorité par l’Assemblée de Corse. Sauf que les temps ont changé ; que les nationalistes ont obtenu, toutes tendances confondues, 36% des suffrages aux élections territoriales de 2010 ; sauf que la prise de conscience dans l’île et dans la diaspora s’est élargie et affermie.

Désormais, les Corses, de toutes opinions, ne se laisseront plus démobiliser par des attitudes dilatoires et à fortiori contraindre par la répression. Forts de leurs droits, adossés à un choix, clair, transparent, démocratique, ils attendent le respect de leur volonté collective.

Edmond Simeoni

(…)

Corsicainfurmazione.org by @Lazezu que je comprenne bien, demain les CRS vont devoir parler#corse pour travailler en #corse ? #cuufficialità

Revue de Presse et/ou suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunales
ur France 3 CorseSur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux, des blogs politiques