Produit CORSU E RIBELLU

X
Après la Nouvelle Calédonie, c’est au tour de la Polynésie d’attendre sa décolonisation par la France… Ce qui laisse à la Corse encore quelques années avant que l’ONU ne prenne une décision identique. « la Polynésie française est réinscrite sur la liste de l’ONU des territoires non-autonomes à décoloniser. L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution L56 présentée par les iles Salomon, Nauru et Tuvalu. La résolution a été votée par consensus, seuls quelques pays ont fait connaître leur désapprobation et malgré le “vœu” adopté la veille par les élus de l’Assemblée de la Polynésie française. Vendredi matin, l’heure était à la fête dans le camp de l’UPLD. Les membres de l’Union se sont retrouvés à la présidence à 7h30 pour célébrer la nouvelle et hisser le drapeau de l’ONU aux côtés du drapeau polynésien et français. Un geste hautement symbolique alors que la Polynésie française vit aujourd’hui un jour historique. Alors que Gaston Flosse allait être élu ce vendredi matin président de la Polynésie française, la réinscription de la Polynésie sur la liste de l’ONU, quelques heures auparavant, est une victoire pour l’UPLD. Un dernier “pied de nez” d’Oscar Temaru à son adversaire de toujours. » Evidemment, la colonisation française a remis en place son poulain au pouvoir… Et dans le même temps elle dénonce cette résolution de L’ONU tout en soutenant d’autres résolutions quand celle ci ne dérangent pas la France Une et Indivisible. by @Lazezu  Revue de Presse et/ou suite de l’article  :  sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI) Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux, des blogs politiques

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU