Produit CORSU E RIBELLU

X

« La Cour d’assises spécialement composée avait rejeté les conclusions déposées par la Défense, à savoir les 10 questions relatives à la valeur probante des déclarations en garde à vue. C’était de mauvais augure.

En effet, une fois de plus, cette Cour, (in)digne héritière de la Cour de Sûreté de l’Etat aété ce « champ de bataille où l’on sait d’avance qui sera le vainqueur » (F.Mitterand). Le combat a été inégal; la présomption d’innocence bafouée, la charge de la preuve inversée, il appartenait à la Défense d’apporter la preuve de l’innocence de l’accusé; et ce défi a été relevé par les avocats d’Yvan Colonna.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU