Produit CORSU E RIBELLU

X

C’est sur cette plage du sud de Bastia qu’une étape corse du Tour de France s’achèvera le 29 juin. Des travaux d’aménagement ont été entrepris pour accueillir la caravane du Tour et les 15.000 spectateurs. Mais les écologistes dénoncent les décharges sauvages qui polluent le site. 

Les images parlent d’elles-même… « L’envers du décor » de l’Arinella laisse effectivement à désirer. Les décharges sauvages forment de vilaines dunes. L’envers du décor » de l’Arinella laisse effectivement à désirer. A quelques dizaines de mètres à peine de l’arrivée du Tour de France.

« On nous fait une route pour un sprint de 400 mètres et ici (montrant la décharge) il y a des Bastiais qui viennent, en été comme en hiver… Je n’ai rien contre le Tour de France, mais il faudrait d’abord s’occuper des gens qui vivent ici. Cette plage doit être nettoyée et  » explique Jean-François Baccarelli, de Bastia-Ecologie.

L’indignation du militant écologiste n’est certes pas tout à fait étrangère au fait qu’il est candidat aux Municipales. Mais il y aussi le petit pont qui relie le littoral par la route nationale. Il est en piteux état. Juste en dessous, le chemin de fer. « La mairie de Bastia attend une véritable catastrophe pour réparer ce pont » ironise Jean-François Baccarelli.

(…)

Corsicainfurmazione.org by @Lazezu

Revue de Presse et/ou suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 CorseSur Corse Net Info (CNI)