Produit CORSU E RIBELLU

X

Les trois députés de Corse ont décidé de se joindre à d’autres élus UMP en signant une lettre ouverte au procureur de la République. Ils entendent ainsi apporter leur soutien à Henri Guaino, menacé d’une plainte pour délit d’outrage à magistrat. révèle le Figaro samedi.

Le député des Yvelines Henri Guaino (UMP) est poursuivi par l’Union syndicale des magistrats (USM) pour avoir qualifié la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l’affaire Bettencourt de « décision grotesque », « irresponsable », une « salissure pour la France ». Le Figaro, dans son édition de samedi révèle que l’ex conseiller de Nicolas Sarkozy a reçu le soutien de 105 parlementaires UMP, dont les trois députés de Corse.

Dans une lettre ouverte au procureur de Paris, les parlementaires « s’étonnent de la décision du parquet d’ouvrir une enquête préliminaire sur les propos de Guaino », et reprennent à leur compte les attaques de leur collègue député: « Comme lui, nous affirmons que le juge (…) a déshonoré un homme, a déshonoré les institutions et a déshonoré la justice en plaçant Nicolas Sarkozy en examen ». Le quotidien rappelle qu’Henri Guaino avait prononcé cette phrase le 22 mars, au lendemain de la confrontation entre le juge bordelais Jean-Michel Gentil et l’ancien chef de l’État. Il l’avait ensuite réitérée dans de nombreux média pendant une semaine.

(…)

Corsicainfurmazione.org by @Lazezu

Revue de Presse et/ou suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 CorseSur Corse Net Info (CNI)