Produit CORSU E RIBELLU

X

 

Foto: Ap

Présente malgré le risque d’arrestation qui pèse sur elle, la militante basque a défilé à Bayonne aux côtés de ceux qui demandent l’arrêt immédiat de toutes les poursuites contre elle. C’est au centre de la banderole demandant la fin des poursuites de justice contre elle que la militante basque Aurore Martin a défilé ce samedi après-midi à Bayonne, pour exiger avec les 3.000 personnes présentes la non-application du mandat d’arrêt européen lancé contre elle par Madrid et jugé exécutable par le gouvernement français. Escorté par une trentaine de militants basques venus l’amener de la rue des Basques à la place du Monument aux Morts, elle a donc pris place aux côtés de représentants de nombreux partis politiques et de syndicats, le représentant de la Ligue des Droits de l’Homme des Pyrénées Atlantiques prenant place près de la militante basque. « Ca a été difficile de sortir mais quoi qu’il en soit la bataille politique est gagnée », a-t-elle estimé, ajoutant qu’elle comptait « reprendre (ses) fonctions politiques » comme membre du bureau national du parti indépendantiste basque Batasuna. Aux cris de « Aurore, herria zurekin » (‘le pays est derrière toi ») ou  » Non au Mandat d’arrêt », le cortège a défilé deux heures durant, un encadrement policier minimal surveillant de loin celle qu’une première arrestation ratée le 21 juin dernier a soustraite à la volonté de la justice espagnole.

Source et suite de l’article : eitb.com

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :