#Corse – Les Corses pleins aux as et ceux qui tirent la langue

Comme chaque année, Corsica livre son enquête exclusive sur la collecte des impôts. C’est donc sur les revenus de l’année 2010 que Corsica remonte le fil des bases imposables, commune par commune. Une année 2010 qui se situe en plein coeur de la crise financière.

25 communes corses comptent le plus grands nombre de contribuables à plus de 100 000 euros (la tranche la plus élevée de l’impôt sur le revenu). Parmi elle, L’Île Rousse conforte sa 1ère place. En effet, elle compte 37 foyers fiscaux (contre 34 lors de notre dernier classement) parmi les plus aisés. Ces derniers se partagent le modeste revenu fiscal de 10 164 488 € pour un revenu moyen de 274 716 € et représente 23, 3% de la richesse de la cité paoline.

Surprenant, Alata et Aléria montent sur le podium. Aléria (3ème) compte le même nombre de ces foyers fiscaux parmi les plus riches. Ils totalisent un revenu fiscal de 3 322 349 € ( 2 669 368 € classement 2012) pour un revenu fiscal moyen de 221 490 € ( 177 958 €). Alata (2ème) passe de la dernière place du classement 2012 à la 2ème en ne gagnant qu’un foyer fiscal dans la tranche la plus riche. Les foyers fiscaux les plus riches ont un revenu frisant les 5 000 000 d’euros (2 830 000 classement 2012) pour un revenu fiscal moyen de 235 000 euros.

Corsicainfurmazione.org by @Lazezu

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI), sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux, des blogs politiques

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: