Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 11 avril 2018 à 14h03) Ce lundi de Pâques, « ma » mirendella, va se passer à remâcher les rapports des Présidents de la Collectivité de Corse avec le gouvernement et ceux internes des organisations natios.

De la semaine avant Pâques, on retiendra la  » cacciata » du directeur des services fiscaux et l’annonce d’un comité de sages,  » I Guardiani di a memoria.

L’épisode du directeur des impôts a eu l’honneur de la pleine plage 2 de Corse-matin.

Les faits ont été révélés par FO et confirmés par l’inter-syndicale.

Le directeur présentait le personnel au secrétaire d’État auprès du ministre des Finances, Olivier Dussopt, en faisant le tour des bureaux. Beaucoup n’ayant pas un patronyme finissant par un i, il demandait s’ils étaient Corses et, sur la fin de la tournée, le voilà déclarant tout de go au Secrétaire d’État :

« Soyez assuré, monsieur le Ministre, que dans le cadre du contrôle fiscal, nous ne ciblons que les Corses, pas les étrangers, ni les continentaux ».

L’administration fiscale qui tient compte du pédigrée de ses employés, l’égalité devant l’emploi et l’impôt, tel est l’égalitarisme de la République ? Battistini de la CGT Bastia seul à regretter que l’épisode soit récupéré par ceux qui sont à l’origine des plasticages des services fiscaux, rien d’étonnant ?

Les propos discriminatoires de son directeur sont une constante de l’administration jacobine.

Étudiant, je les trouvais chez des pinzuti, chez des chansonniers… De retour, une première fois ce fût dans les bureaux de la Somivac dont le Président directeur général était Vatin l’inventeur de la TVA, une pointure comme on dit de nos jours. Lors d’une discussion à bâtons rompus dans leur immeuble tout neuf à Lupinu entre collègues emplis de la mission selon le Plan d’action régional de 1958 de Guy Mollet d’avoir à développer l’agriculture en Corse, un de la direction …read more

Source et suite sur ARRITTI

Produit CORSU E RIBELLU